DSC_4495

"Aux premières lueurs"
Technique mixte sur bois, 11.6 x 14.3 cm  

 

 

Il fallait s'y attendre: le climat, l'humidité de la pièce, la jeunesse de ma partenaire, la chaleur de sa peau... Autant de détails qui, pris séparément, sont insignifiants. Leur présence conjoite aurait, par contre, dû attirer mon attention, voire faire tilter un petit signal très subtil dans mon cerveau. Peut-être fût-ce le cas? Il aura été, je l'affirme, bien faible. Mais il fallait s'y attendre: durant la nuit, et sans doute aux petites heures de lumière, l'alchimie avait opéré. Ce matin, dès mon réveil, ma compagne de couche était en fleur.

(Otto Ganz)